Moins de vaches, plus de voitures électriques: les pistes néo-zélandaises vers la neutralité carbone

neutralité carbone nouvelle zelande

Moins de vaches, moins de voitures à essence mais davantage de véhicules électriques... La Nouvelle-Zélande a dévoilé dimanche les pistes devant mener l'archipel vers la neutralité carbone à l'horizon 2050 © AFP/Archives William WEST

Wellington (AFP) – Moins de vaches, moins de voitures à essence mais davantage de véhicules électriques… La Nouvelle-Zélande a dévoilé dimanche les pistes devant mener l’archipel vers la neutralité carbone à l’horizon 2050.

Ces suggestions font partie d’un ensemble de recommandations élaborées par la Commission contre le réchauffement climatique au sujet des mesures que le pays doit prendre pour réduire radicalement ses émissions de gaz à effet de serre.

Le président de la Commission Rod Carr a reconnu que ces recommandations étaient ambitieuses, tout en les jugeant réalistes et en rappelant que l’heure était aux actions « immédiates et décisives ».

« En tant que pays, nous devons adopter des changements durables qui entraînent des transformations si nous souhaitons atteindre nos objectifs », a-t-il dit.

« Quelques actions sont capitales pour atteindre ces objectifs: il faut promouvoir les véhicules électriques, accélérer la production d’énergie renouvelable, favoriser les pratiques agricoles respectueuses du climat, et favoriser la reforestation permanente et essentiellement indigène. »

La Première ministre travailliste Jacinda Ardern a estimé que le projet de la Commission, qui doit désormais faire l’objet de consultations publiques, montrait que la transformation n’était pas synonyme de fardeau économique.

« Le coût économique de l’action n’est pas aussi élevé que certains le pensaient auparavant. La réalité est que l’action contre le réchauffement climatique génère des opportunités économiques pour la Nouvelle-Zélande », a-t-elle dit.

La Commission a observé que les efforts actuellement réalisés par le pays en matière climatique n’étaient pas suffisants pour atteindre l’objectif international qui est de limiter à 1,5 degré l’élévation des températures par rapport à l’ère pré-industrielle. Mais elle ajoute que le coût d’une action décisive n’est pas si élevé.

Tourner la page des énergies fossiles impliquerait des centaines de suppressions d’emplois dans les secteurs du charbon, du pétrole ou du gaz. Mais la Commission s’attend à ce que beaucoup de travailleurs soient réemployés dans « l’économie circulaire, le développement des biocarburants et de l’hydrogène, ou encore dans le développement des nouvelles technologies. »

La Commission vise en 2032 la fin de l’importation des véhicules consommant des énergies fossiles et projette que plus de la moitié des trajets de véhicules légers se feront à l’électrique en 2035.

Pour réduire les émissions de méthane, la Commission observe que les éleveurs doivent améliorer leurs performances en réduisant de 15% les cheptels en 2030, par rapport à leur taille de 2018. Elle table notamment sur une amélioration de la productivité pour maintenir le niveau de production.

Le gouvernement doit se prononcer d’ici la fin de l’année sur l’adoption des recommandations.

© AFP

À lire aussi sur GoodPlanet Mag’

Avion, mode, viande, vidéo en ligne ou voiture, à quoi les Français, les Européens, les Américains et les Chinois sont-ils prêts à renoncer pour lutter contre le changement climatique ?

William Aucant de la Convention Citoyenne pour le Climat : «j’aurais aimé que le gouvernement soit beaucoup plus ambitieux»

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Guy J.J.P. Lafond

    (English)
    Mise en exergue:
    “Tourner la page des énergies fossiles impliquerait des centaines de suppressions d’emplois dans les secteurs du charbon, du pétrole ou du gaz. Mais la Commission s’attend à ce que beaucoup de travailleurs soient réemployés dans « l’économie circulaire, le développement des biocarburants et de l’hydrogène, ou encore dans le développement des nouvelles technologies. » “
    Ma réaction:
    Une notion très importante en ce nouveau siècle: “L’économie circulaire”.
    Des emplois menacées? Ben coudonc! Y en aura plein de bons emplois pour réparer le climat. Attachez vos ceintures.
    Vivement plus de femmes à la tête de pays!
    Merci aussi à la Commission pour ce très bon plan. Merci à Mme Jacinda Ardern et au modèle de bonne gouvernance en Nouvelle-Zélande!
    T: @GuyLafond @FamilleLafond
    À nos vélos, à nos espadrilles de course, à nos vêtements de plein-air!
    @:-)

    *********************
    Highlighting:

    « Turning the page on fossil fuels would mean hundreds of job losses in the coal, oil and gas sectors. But the Commission expects many workers to be reemployed in « the circular economy, the development of biofuels and hydrogen, or the development of new technologies. » “
    A very important concept in this new century: « The circular economy ».
    Jobs under threat? Well, so much the better! There will be plenty of good jobs to repair the climate. Fasten your seat belts.
    « Vivement la suite » and more women at the head of countries!
    Thanks also to the Commission for this very good plan. Thanks to Ms. Jacinda Ardern and to good governance in New Zealand!
    t: @GuyLafond @FamilleLafond
    To our bikes, to our running shoes, to our outdoor clothing!
    @:-)
    Translated with the help of http://www.DeepL.com/Translator (free version)

Le bilan des émissions de CO2 dans le monde reste très éloigné des objectifs de l’Accord de Paris

Lire l'article