Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Baby-boom pour les éléphants au pied du Kilimandjaro


Éléphants en Afrique © Yann Arthus-Bertrand

Depuis le début de l’épidémie, 140 éléphants sont nés au pied du Kilimandjaro dans le parc d’Amboseli au sud du Kenya. La BBC parle même de baby-boom. Cette recrudescence des naissances chez les pachydermes s’explique par le ralentissement du touristique et l’abondance de la végétation grâce aux pluies. Ces derniers mois, l’absence de touristes due à la crise sanitaire mondiale ainsi que les pluies abondantes sur la région ont permis la formation d’une végétation luxuriante bénéficiant au développement des populations d’éléphants. De plus, le parc est relativement préservé du braconnage. Le Docteur Winnie Kiiru, biologiste et dirigeante de l’Elephant Protection Initiative Foundation, indique que : « ces excellents résultats sont dus au fait qu’Amboseli a toujours été un environnement unique pour les éléphants, avec un très bon bilan en matière de conservation ».

 Le ralentissement des activités touristiques en Afrique en raison de la pandémie a pu avoir un impact bénéfique pour la faune, la perte de revenus du tourisme pourrait mener, à long terme, les populations locales à se tourner vers le braconnage afin de nourrir leur famille.   

À lire aussi Femme, Massaï et ranger, Anastacia Sein Kupayi, Lionne du Kenya en première lige de la lutte contre le braconnage

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Marc

    Une végétation préservée par l’absence ou la réduction du tourisme, certainement, mais la pandémie n’est pas à l’origine du baby-boom : elle a 9 mois, et la gestation dure 22 mois chez l’éléphant.