Incendies en Australie, suivez la situation

Les indicateurs de la croissance verte

Oia, Village à la pointe nord de Santorin, Cyclades, Grèce. (36°28’ N - 25°22’ E)

Oia, Village à la pointe nord de Santorin, Cyclades, Grèce. (36°28’ N - 25°22’ E)

L’OCDE a mis en place des indicateurs de croissance verte qui : « signifie favoriser la croissance économique et le développement, tout en veillant à ce que les actifs naturels continuent de fournir les ressources et les services environnementaux sur lesquels repose notre bien-être. » À la quantification de la richesse par le PIB, cet indicateur de performances ajoute la prise en compte de la qualité de l’air (exposition de la population aux particules fines), le développement des technologies vertes (avec le dépôt de brevets), les politiques publiques (avec les taxes et subventions environnementales), la productivité carbone (c’est-à-dire l’énergie requise et les rejets de gaz à effet de serre pour produire un même montant de richesses) et l’urbanisation des sols. Il en ressort que pour produire 1000 dollars de PIB en 2015, les pays de l’OCDE ont consommé en moyenne 416 kg de matières non énergétiques et 111 kg en équivalent pétrole de produits énergétiques, contre 143 kg en 2000.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

  • Le secrétaire général de l’OCDE a perçu depuis longtemps que le PIB, cet indicateur de la richesse humaine orientée vers le toujours plus, n’était pas le reflet de notre bien-être et de la qualité de vie d’homo sapiens et il avait parfaitement raison sur ce point.

    Vouloir mettre en évidence de nouveaux indicateurs est donc la bienvenue mais je regrette que cette perception bien tardive n’ait pas changée grand-chose en ce qui concerne les pays de l’OCDE qui sont toujours restés en raison de l’inaction dans le club des gloutons énergivores

    d’autre part vouloir breveter des technologies telles que la thermodynamique échangeant sur l’eau ne peux que freiner l’action. Il suffit de l’appliquer

    Quant à la phrase qui dit
    « que pour produire 1000 dollars de PIB en 2015, les pays de l’OCDE ont consommé en moyenne 416 kg de matières non énergétiques et 111 kg en équivalent pétrole de produits énergétiques, contre 143 kg en 2000 » j’aimerais bien que l’on me l’explique

    est-ce un aveu d’impuissance ?