Incendies en Australie, suivez la situation

500 milliards de sacs plastiques

Décharge à Belize City, Belize (17°30’ N - 88°14’ O). : Dump at Belize City, Belize District, Belize (17°30’ N, 88°14’ W).

Décharge à Belize City, Belize (17°30’ N - 88°14’ O). : Dump at Belize City, Belize District, Belize (17°30’ N, 88°14’ W).

En moins d’un siècle, un matériau nouveau a colonisé le monde et les océans : le plastique. Le sac plastique symbolise le mieux cette conquête, 500 milliards en sont produits chaque année. Une partie est jetée dans la nature où il leur faudra des décennies pour se dégrader en microparticules qui peuvent ensuite se retrouver dans l’eau et dans la chaîne alimentaire. Non seulement souillent-ils et enlaidissent les paysages, mais ils menacent aussi la biodiversité. La faune les ingurgite. Près de 8 millions de tonnes de plastiques finissent chaque année dans les océans. Les matériaux plastiques issus de la pétrochimie ont séduit les industriels et les consommateurs car bon marché et robustes. La moitié des produits en plastique sont jetables ou à usage unique. Il est pourtant possible d’en recycler une partie. En tout, ce sont 9 milliards de tonnes de plastiques qui ont été fabriquées depuis l’invention de ces matériaux au milieu du XIXe siècle. Sur ce volume, en fin de cycle de vie, 9 % de la production a été recyclée et 12 % incinérée.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

  • Les hommes particulièrement imaginatifs se dévorent eux-mêmes de mille manières. Ils hésitent en-core. Préfèrent-ils une mort surprise, brutale, Atomique, sidérante un matin d’avril ou bien sournoise, insidieuse, homéopathique par lente ingestion de sacs plastiques, de pesticides ? Ils réfléchissent, les grandes Compagnies également. Elles anticipent magnifiquement, s’occupent de tout !