Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

40 millions d’hectares à irriguer dans les pays en développement d’ici à 2030

L’agriculture compte pour environ 70 % de toute l’eau douce prélevée pour l’utilisation humaine. Une économie d’eau dans le secteur agricole augmenterait la disponibilité de la ressource en eau pour d’autres secteurs. L’irrigation est cruciale pour l’approvisionnement alimentaire. Les pays en développement devraient étendre leurs superficies irriguées qui passeraient de 202 millions d’hectares aujourd’hui à 242 millions d’hectares en 2030. Les ressources en eau ne sont pas également réparties sur la planète. Un pays en développement sur cinq souffrira du manque d’eau.

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Chaumien

    L’irrigation couterait moins cher et serait plus utile et plus facile que d’aller dans l’espace.

  • Certes utile, toutefois d’autres techniques et processus priment sur l’irrigation.
    Car le cycle de l’eau sur la Planète et le parcours du précieux liquide dans le sol, son utilisation par la plante, sont déterminés par plusieurs paramètres :
    humus – argiles – organismes du sol, couverture végétale permanente (surtout les arbres), recyclage des matières organiques (compostage / BRF), etc.
    L’on a pu diminuer de moitié arrosage ou irrigation grâce à ce type de méthodes agro-écologiques. Par exemple l’agriculture biologique et la permaculture constituent des références.
    Certaines expériences ont montré parfois des résultats étonnants de cultures magnifiques, sans arrosage, en zones arides !

    Plus d’infos : http://planethumus.com et http://agrihumus.com