Des billets de TER à 1 euro dans le Languedoc-Roussillon dès 2015

Le Conseil régional du Languedoc-Roussillon a annoncé vendredi 28 février la commercialisation de billets de TER  à 1  euro par trajet sur toutes les lignes TER de la région. La région compte mettre en place ce tarif  de 1 euro à partir de 2015. C’est une première en France. Toutefois, sur certains trains, les places seront limitées, notamment aux heures de pointe.

Le TER à 1 euro entrera en vigueur en 2 temps. En janvier 2015, il sera possible aux voyageurs d’acheter les fameux billets à 1 euro, mais seulement sur Internet. Puis, il leur faudra soit imprimer  leur titre de transport soit le télécharger sur leur smartphone.  Le service de presse de la Région  explique : « Notre objectif est d’abord de remplir les trains qui circulent. Il faudra passer par un site Internet, on ne sait pas encore s’il s’agira ou non  d’un site dédié, pour garantir aux usagers de disposer d’une place au tarif d’un euro. Ce sera en fonction des trains et des disponibilités. Le site de réservation doit jouer un rôle de régulation. » Interrogé sur le fait que l’accès à Internet puisse être discriminant, la Région répond que « Nous en avons bien conscience. C’est aussi pourquoi cette mesure a une portée  sociale et doit aider à augmenter le pouvoir d’achat. Sur plusieurs trajets, l’économie réalisée en ne payant qu’un euro un trajet qui revient normalement à 30 ou 40 euros permet de s’équiper d’un smartphone. »

Ensuite, dans l’année, ce tarif sera appliqué aux détenteurs d’abonnements domicile-travail ou scolaires en leur permettant d’emprunter d’autres lignes que celles pour lesquelles ils ont souscrit un abonnement. La Région compte 13 000 abonnés et réfléchit encore à la manière dont ils pourront bénéficier de cette offre.

Même s’il existait déjà 5 lignes pratiquant le tarif d’un euro le trajet dans le Languedoc-Roussillon depuis 2011, étendre cette initiative à tous les trains de la région constitue une première en France. La Région est la première à prendre cette engagement pour tous les trains et pendant toute l’année. En effet Clément Nourrit, chargé des relations presse à la SNCF, confirme  que c’est bien une première en France  mais qu’il existait déjà des offres événementiels et ponctuels à ce prix, notamment pendant les vacances.

Alain Le Vern, directeur général de la branche Régions et Intercités de la SNCF précise que l’objectif est : « de faire venir une nouvelle clientèle sur le train, de manière régulière. » Cette mesure vise à rendre le train plus attractif. Si elle se traduit  par une augmentation du nombre d’usagers, elle permettra de réduire le trafic automobile. [pour inciter les gens à prendre le bus et réduire la circulation automobile dans l’agglomération, à Grenoble, la Région a ouvert la bande d’arrêt d’urgence aux bus pendant les bouchons]

Les expériences menées auparavant dans la région ont conduit à une augmentation du nombre de passagers sur les 5 lignées concernées. Leur affluence a été multipliée par 3 entre 2011 et 2012. Plus de 23 000 personnes disposent d’un abonnement TER dans la région Languedoc-Roussillon. Cette dernière va prendre en charge une partie des coûts liés à cette opération.

2 commentaires

Ecrire un commentaire

L’hydrogène sera vraiment révolutionnaire si il est produit à partir des renouvelables

Lire l'article