Les autres futures victimes du typhon Haiyan

victimes du cylone Haiyan
-- AFP PICTURES OF THE YEAR 2013 -- People walk amongst debris next to a ship washed ashore in the aftermath of Super Typhoon Haiyan at Anibong in Tacloban, eastern island of Leyte on November 11, 2013. Hundreds of Philippine soldiers and police poured into a city devastated by Super Typhoon Haiyan on November 11 to try to contain looting that threatens an emergency relief effort. AFP PHOTO / NOEL CELIS
Des survirants du typhon Haiyan aux Philippines marchent près de l'épave d'un navire. © AFP PHOTO / NOEL CELIS

Aux Philippines, 15 fois plus de personnes pourraient mourir des conséquences du passage d’un typhon que lors de la tempête elle-même. Le typhon Haiyan a fait près de 5200 victimes et pourrait ainsi être responsable de la mort de 78 000 autres personnes dans l’année qui vient, écrit le New Scientist. Des chercheurs de l’université de Californie ont en effet étudié le lien entres les typhons survenus entre 1978 et 2008  et les données sur le revenu et la mortalité. Ces chercheurs de l’université de Californie ont trouvé qu’après le passage d’un typhon les familles des régions touchées perdent leur travail et donc leurs revenus, ce qui les conduit à réduire leurs dépenses. Privées d’électricité et d’accès à l’eau, elles achètent aussi moins de viande et de lait. En conséquence, de nombreux nouveau-nés, les filles tout particulièrement, meurent faute d’attention, de soins et d’alimentation. « Ce phénomène concerne des enfants qui n’étaient même pas conçus au moment de la tempête, c’est une de ses conséquences économiques. Il est vraiment surprenant que  cette surmortalité concerne les filles », explique Anttila-Hughes qui a conduit cette étude pour l’Université de San Fransisco.  Un bébé fille a deux fois plus de chances de mourir dans les 2 années qui suivent le passage d’un cyclone. D’autres études ont aussi montré qu’en Inde, lors des périodes de récession la mortalité des filles augmentait.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

L'ONG du navigateur Yvan Bourgnon présente un bateau de dépollution plastique fluviale

Lire l'article