L’Inde interdit la pratique du finning pour protéger les requins

(FILES) Shark fins in a bag await delivery at a wholesale warehouse in Hong Kong, 17 August 2006 The US Senate on December 20, 2010 toughened laws against shark finning, hoping to save the ancient fish which experts fear is on the brink of extinction due to growing demand in Chinese restaurants. AFP PHOTO / Laurent FIEVET
Chine, Hong Kong : des ailerons de requins sont retrouvés dans un sac dans un entrepot de Hong Kong en Aout 2006. © AFP PHOTO / Laurent FIEVET

Le gouvernement Indien vient de bannir la pratique du finning – lorsque les requins sont pêchés, que leurs nageoirs sont découpées et qu’ils sont rejetés vivants à la mer.

L’Inde est le deuxième pays qui pêche le plus de requins au monde après l’Indonésie. A eux seuls, ces deux pays sont à l’origine de 20% des pêches mondiales de requins chaque année. Mais les requins sont menacés par l’augmentation de la demande dans la part des pays asiatiques. Cette menace pèse sur la conservation de plus d’une douzaine d’espèces de requins menacés dans les eaux territoriales indiennes. Pour les protéger et pour assurer la durabilité de ces pêcheries, le gouverment indien a donc décidé de banir la pratique du finning – obligeant les pêcheurs a ramener à terre les carcasses de requins entières avant de pouvoir en découper les ailerons. L’an passé, les pêcheurs Indiens ont exporté plus de 4,8 millions de dollars d’ailerons de requins – un chiffre en baisse comparé aux années précédentes et aux 11,3 millions de dollards atteint en 2010, note The Hindu.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

  • […] Le gouvernement Indien vient de bannir la pratique du finning – lorsque les requins sont pêchés, que leurs nageoirs sont découpées et qu’ils sont rejetés vivants à la mer.  […]

Mort de 380 cétacés coincés dans une baie en Tasmanie, selon un bilan des sauveteurs

Lire l'article