Des produits toxiques dans les rayons des supermarchés

A customer stands beside his shopping cart in a Carrefour supermarket, on June 14, 2013 in Sainte-Geneviève-des-Bois, outside Paris. Installed in Sainte-Geneviève-des-Bois since fifty years, on June 15, 1963, this supermarket is the first of French giant retailer Carrefour group, but also the first in France. AFP PHOTO / FRED DUFOUR
Une consommatrice dans les rayons d'un supermarché. © FRED DUFOUR / AFP

Le magazine « 60 millions de consommateurs », publie dans son numéro de septembre les premiers résultats d’une étude révélant la présence de nombreux composés toxiques dans des produits de grande consommation. Aucun rayon de nos supermarchés n’échappe à cet inventaire : alimentation, boissons, cosmétiques, produits ménagers… ce ne sont pas moins de 100 produits qui sont montrés du doigt car ils contiennent des molécules « dont le contact répété peut avoir un impact réel sur la santé ».

Le caramel E150D, composé identifié comme « cancérigène potentiel » est présent par exemple dans le vinaigre balsamique de Modène de Maille, le Coca-Cola, le Pepsi ou les Carambar. Autre exemple avec le BHA (hydroxyanisole butylé), un anti-oxydant qui pourrait être cancérigène chez l’homme selon le Centre international de recherche sur le cancer (Circ). Ce dernier est retrouvé dans des produits Kellogg’s, Hollywood Chewing-gum, Mentos Pure, Fresh Royco Minute soup ou encore des produits de la marque Maggi. Au rayon des cosmétiques ce sont les parabens, le triclosan et le phénoxyéthanol qui sont traqués par 60 millions de consommateurs. Les lingettes bébé Top Budget Baby, le fond de teint fondant de L’Oréal ou la crème nourrissante pour le corps Soie de Dove contiennent des parabens. Le triclosan quant à lui est présent dans des mousses à raser et des dentifrices de marque Leclerc, Colgate ou encore Sanogyl.

Cette étude de 60 millions de consommateurs, reprise par LCI, s’intéresse aussi aux produits destinés aux nourrissons. C’est le cas des lingettes pour bébé Nivea, Pampers ou encore Dysney Carrefour Kids pour lesquels le phénoxyéthanol entre dans la composition. Au rayon droguerie, c’est la présence de méthylisothiazolinone (MIT) qui est mise en avant. Ce composé occasionnerait de plus en plus d’allergies et de l’eczéma. Les marques comme Nivea, Le Petit Marseillais, Mir, Dove, Carrefour, Palmolive, Le Chat, Woolite ou Ajax sont concernées.

Retrouvez l’intégralité de l’étude dans le dernier numéro du magazine « 60 millions de consommateurs » et participez vous-même à cette enquête en inspectant les étiquettes des produits présents dans votre magasin.

11 commentaires

Ecrire un commentaire

  • […] Le magazine « 60 millions de consommateurs », publie dans son numéro de septembre les premiers résultats d’une étude révélant la présence de nombreux composés toxiques dans des produits de grande consommation.  […]

    • Delfel therese

    En effet, jusqu’à 80% de ce qui se vend en hyper et supermarchés, ne sert qu’à faire de l’argent en rendant le monde malade. Et cette étude sur les différentes molécules toxiques, ne prend pas en compte les processus de fabrication, conditionnement, acheminement et élimination, qui tous, ajoutent une couche hautement toxique à l’aspect surexploitation des ressources inhérent à chacune de ces étapes. Ceci pour des produits 9 fois sur 10 totalement superflus, mais 10 fois sur 10, remplaçables par des produits plus respectueux et intelligents. Commençons par nous approvisionner dans des amaps pour les fruits légumes viandes et laitages, en zéro déchet zéro gaspillage = zéro sac ou conditionnement en plastique et par cesser de gaspiller 1/3 de ce que nous avons acheté = payé et que nous payerons encore pour éliminer à travers d’exorbitantes taxes d’ordures ménagères. Chacun(e) d’entre nous change le monde, chaque jour, dans chaque geste. Eviter la grande distribution, c’est un des plus puissants outils du changement !

      • Gégéton

      100% d’accord avec vous Thérèse. Les choses commencent à bouger mais je remarque autour de moi que les habitudes sont difficiles à changer…. Gardons espoir!
      Bravo encore pour votre commentaire qui résument en quelques mots la situation aberrante que nous vivons actuellement.

      • Jim

      Il n’y a pas qu’un problème de grande distribution.
      Les produits toxiques sont aussi présent dans les petits commerces.
      Vous y retrouver les mêmes produits. A moins de produire vous mêmes vos propres cosmétiques par exemple, vous n’avez aucune garantie de la composition du savon que vous achetez, u compris dans les petits commerces. Mêmes pour les petits fabriquants l’appel du gain est trop tentant. Quand au petit revendeur l’appel de la marge et trop forte. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. 🙁

        • guillaume

        La solution, c’est le bio.
        A vouloir manger moins cher; on mange de la m…..e.
        On a l’impression que les crèmes hydratent la peau mais elles nous empoisonnent.
        Le bio c’est plus cher mais c’est aussi un choix de vie.On consomme différemment,on mange plus équilibré et on n’achète pas tous ces produits remplis de colorants et autres substances chimiques que l’on rencontre dans les grandes surfaces.
        En réalité ,les gens s’empoisonnent à petit feu tous les jours sans le savoir (cosmétique,nourriture…).
        Manger correctement et sainement a un prix,il en est de même pur prendre soin de son corps.

          • FEASSON

          Vous avez vraisemblablement raison : oui mais …
          Manger sain a un prix … celui-ci est-il supportable par tous ?
          Votre proposition n’est-elle pas également une solution de citadin de pays  » développés  » ?
          Il faut absolument élargir la réflexion. Comment nourrir 7 milliards d’habitants de la planète ( bientôt beaucoup plus ) ? Comment choisir entre pesticides ( et autres ) et OGM par exemple ?
          Et la dessus se greffent les  » folies  » conscientes de la grande distribution, des industriels de l’agroalimentaire, de nombreux agriculteurs utilisant des pesticides en quantité démesurée : augmentation de l’utilisation de nombreuses molécules toxiques à différents degrés.
          Avec quel objectif : augmentation de la rentabilité, du profit, …. Il s’agit donc d’un choix de société.
          Manger bio n’est donc qu’une option  » individuelle  » ( mais pourquoi pas ? ).
          Impossible de pomper de plus en plus dans les ressources naturelles … par définition limitées. il faut donc consommer mieux ( oui, mais tous ), consommer moins ( et oui ).
          Passer donc à la decroissance soutenable et durable ( évidemment totalement rejetée par l’industrie et la grande distribution ).

            • MARTIN

            Consommer moins bien sur et arrêter de penser que la solution est dans la croissance. La croissance à l’infinie est impossible, aussi bien en ce qui concerne l’utilisation des ressources, qui elles sont de fait limitée, qu’en ce qui concerne les naissances. La terre a une surface limitée, ce n’est pas compliqué de comprendre cela.
            C’est une question de sagesse, préoccupation bien éloignée de nos dirigeants dont le soucis principal est de conserver leur siège de gouvernant.

    • Bahati Safari

    Bonjour.je suis justin bahati safari de la République Democratique du Congo. nous vendons du miel et moringa et autres legumes bio pour votre santé. contactez nous: facebook:safarijustin@yahoo.co.nz, par e-mail: justinsafari@gmail.com,surWhatsapp:+243994344780

    • Mireille M

    Tres desolée pour toute ces informations mais merci pour le partage et pas pacile d’echapper si ce n’ai que la grace de Dieu , sais pas où va le monde? Mais pour ceux qui sont chrétiens et croient à Jesus Christ toutes ces choses sont nul et sans effet par son Nom et nos sont purifiés par le sang de Jesus Christ et comme la bible dit notre corp est le temple de l’Eternel alors il ne permettra pas que son temple soit detruit,et tout brevage mortel que nous boirons ne nous tuera pas, il l’en prendra soin. Que Dieu vous bénisse pour votre recherche et informer le monde. Croyez et donnez votre vie en Christ et Il prendra soin de vous.

      • MBodj

      Arrête de dire des bêtises … Dieu est la pour tout le monde ….

    • Benouazzani

    Moi personnellement je ne comprends absolument rien du tout des produits dangereux des poisons du mal de la merde sur les rayons des des grandes surfaces des grands magasins à la portée du public alors où sont tous ces laboratoires et établissements qui autorisent et délivrent des certificats de conformité peut-être on peut dire qu’il s’agit soit du faux où la corruption qui fait rage une fois arrivés sur les étales de ces produits toxiques ils sont protégés par une certification et l’autorisation d’exploitation moi je ne crois pas.

Produits végétariens : une étude pointe leur faible teneur en protéines végétales

Lire l'article