L’Europe à la traîne sur le recyclage

L’Union européenne ne parvient pas à utiliser les ressources naturelles de manière efficace, selon une étude publiée par Les Amis de la Terre Europe. En effet, 60 % des déchets municipaux ne sont pas recyclés mais incinérés ou déversés dans des décharges. Un constat qui va à l’encontre de l’engagement européen pour réaliser une « société du recyclage » observe EurActiv.

Pour Les Amis de la Terre Europe, la faiblesse de la politique européenne en matière de recyclage accompagne le maintien d’importations ayant des effets négatifs pour l’environnement et les populations des pays exportateurs.

L’étude porte plus précisément sur les conséquences environnementales et sociales de trois matières premières très utilisées en Europe : le lithium, l’aluminium et le coton. L’extraction du lithium est une pratique très polluante et pour laquelle, comme pour la production de coton, de grandes quantités d’eau sont utilisées. L’importation de ces matériaux pose aussi le problème des conditions de vie des travailleurs qui les produisent.

Cette situation qui met en cause la responsabilité de l’Europe, première région importatrice de ressources naturelles par habitant, n’est pas une fatalité. Par exemple, l’aluminium, dont la production représente 1% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, est 100% recyclable sans aucune perte de qualité. Selon Les Amis de la Terre Europe, il faut à la fois mener une politique de prévention des déchets et investir dans le recyclage, notamment pour atteindre l’objectif pris par l’Union européenne en 2008 : recycler au moins 50% des déchets ménagers en 2020.

Pour Ariadna Rodrigo, chargée de mission « utilisation durable des ressources » pour Les Amis de la Terre Europe : « Il y a un besoin urgent de changer fondamentalement les politiques de l’Union européenne et d’en finir avec le gaspillage actuel. La réduction des déchets est une voie facile pour augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources en Europe. Cela ne contribue pas seulement à diminuer les émissions de carbone, cela crée aussi de l’emploi en Europe et réduit la dépendance aux matières premières importées ».

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article