La moitié de la nourriture mondiale finit à la poubelle

Près de la moitié de la nourriture mondiale est gâchée chaque année. En cause, une réglementation trop stricte pour les dates de péremption des produits et un refus quasi-systématique de la part des supermarchés de vendre des produits esthétiquement non conformes.

L’Institut britannique des Ingénieurs en Mécanique estime que 30 à 50 pour cent de la nourriture produit globalement chaque année, soit 1,2 à 2 milliards de tonnes, finirait à la poubelle. Des quantités importantes de nourriture produits dans les pays en voie de développement seraient gâchées faute de lieux de stockage adaptés et de méthodes agricoles efficaces alors que le comportment des consommateurs et des supermarchés dans les pays développées causerait le gâchis de la moitié de la nourriture produit.

Selon le Telegraph, près de 30 pour cent des cultures de légumes en Grande-Bretagne ne sont même pas récoltées, alors qu’elles sont parfaitement comestibles, parce qu’elles ne répondent pas aux critères esthétiques mis en place par les supermarchés dictés par les habitudes d’achats des consommateurs. De plus, les nombreuses offres d’achats « 2 pour 1 » poussent le consommateur au gâchi alimentaire en achetant des quantités disproportionnée de nourriture. Pour Dr Tim fox, en charge du département Energie et Environnement à l’Institut des Ingénieurs Mécanique, « ce niveau de pertes et de gâchis est effrayant ».

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article