Vaste opération de dératisation aux Galápagos

A la fin du mois, les autorités équatoriennes vont répandre 22 tonnes de poison pour tuer les rats sur deux îles des Galapagos dans une opération de conservation de grande ampleur. Cette opération, qui va coûter 1,8 millions de dollars, vise à tuer les millions de rats présents sur ces île depuis plusieurs centaines d’années. En effet, ces derniers se nourrissent des œufs des espèces endémiques, comme les tortues ou les iguanes. Sur la seule ile de Pinzón, le nombre de rats est estimé à 180 millions, soit 10 par mètre carré, rapporte le Guardian. Pour exterminer les rats, considérés comme une espèce invasive aux Galápagos, des hélicoptères largueront des petits cubes bleus contenant un raticide. « Personne n’aime voir l’extermination d’un grand nombre d’animaux, mais là, c’est soit les rats soit les tortues et les iguanes. Toutes les opérations de préservation présentent des risques, mais dans ce cas-là nous les avons bien évalué et ils sont minimes », affirme Scott Henderson de l’ONG Conservation International.

Ecrire un commentaire

Jaunisse de la betterave : Tereos a retardé le démarrage de sa campagne 2020/21

Lire l'article

L’agriculture bio labellisée AB est le modèle le plus rentable et le plus performant, d’après une analyse de France Stratégie

Lire l'article