Une vache modifiée génétiquement pour produit du lait dépourvu d’une protéine allergène

Des chercheurs néo-zélandais ont modifié génétiquement une vache nommée Daisy afin qu’elle produise un lait sans beta lactoglobulines. Cette protéine, présente dans le lait de vache (mais pas dans le lait maternel huùain), est responsable d’une grande partie des allergies au lait. Or, 3% des enfants de moins d’un an sont allergiques au lait de vache, rapporte la BBC le 1er octobre. Pour parvenir à ce résultat, les scientifiques ont utilisée une technologie appelée interférence par ARN sur le gène responsable de la production de la protéine allergène : la beta lactoglobuline. Bruce Whitelaw, professeur en biotechnologies animales à l’université d’Edinbourg souligne que « c’est l’un des rares cas d’interférence ARN réussis sur un mammifère. L’interférence par ARN a déjà été pratiquée avec succès sur les vers et les plantes, c’est une première pour le bétail. Le temps nous dira s’il est possible d’appliquer cette technique à grande échelle sur des élevages modifiés génétiquement. En tout cas, cette étude représente une avancée significative dans ce domaine. »

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article