Legacy, le film événement de Yann Arthus-Bertrand, retrouvez nos news et interviews exclusives sur le documentaire dont tout le monde parle

Carnage à la porcherie

1300 porcelets auraient été tués au fusil par un agent du service vétérinaire du Manitoba, selon le témoignage donné à Radio-Canada par un ancien employé de la porcherie où se sont produits les faits. Celui-ci raconte avoir rassemblé les animaux dans un enclos à la demande de l’agent qui aurait ensuite ouvert le feu avec un fusil de calibre 22.

Une enquête est en cours sur les conditions qui ont mené à cet abattage en août dernier. D’après le bureau du vétérinaire en chef, les porcelets ne recevaient plus les soins nécessaires à leur survie et ont dû être abattus pour leur « éviter davantage de douleur et de souffrance ».

Sur Radio-Canada, Doug Chomey, le président de Keystone Agricultural Producers, le principal lobby des agriculteurs du Manitoba, a dit craindre « que des histoires semblables se répètent dans les prochaines semaines en raison des problèmes dans l’industrie du porc. (…) Les éleveurs sont confrontés à la fois au prix du porc très bas et au coût élevé pour les nourrir ». Et de conclure : « Les porcelets sevrés sont désormais essentiellement sans valeur ».

Ecrire un commentaire