Incendies en Australie, suivez la situation

Une étude estime les effets sur le climat du guerre atomique entre l’Inde et le Pakistan

Un éventuel conflit nucléaire entre l’Inde et le Pakistan entraînerait un hiver nucléaire qui altérerait le climat et les rendements agricoles au niveau mondial. Des chercheurs de l’université de Wisconsin-Madison et de Rutgers ont ainsi évalué les effets sur le climat et la production agricole d’un échange de 100 bombes nucléaires entre l’Inde et le Pakistan, rapporte le site Science Daily le 2 juillet. Les destructions et les incendies provoqueraient un apport important de suie et de fumée dans l’atmosphère, empêchant pendant des années une partie des rayons solaires de d’atteindre la surface. Le climat se refroidirait. La production agricole dans les grandes plaines du Midwest américain diminuerait de 10 à 40% pour le maïs et de 2 à 20% pour le soja en une décennie. Tandis qu’en Chine, avec le même scénario basé sur un modèle climatique, la production de riz diminuerait de 21% par an lors des 4 premières années suivants le conflit puis continuerait de décroître au rythme de 10% durant 6 ans. « Nous avons été étonnés d’un tel impact sur le climat – un changement climatique sans précédent dans l’histoire de l’humanité surviendrait– d’une guerre avec 50 têtes nucléaires par camp, même pas 1% de l’arsenal atomique actuel. La question reste de déterminer l’impact d’un tel conflit sur ce qu’il y a de plus important pour les êtres humains : l’approvisionnement en nourriture », explique l’un des auteurs de l’étude Alan Robock du Centre de prédictions environnementales de l’université de Rutgers. Les chercheurs estiment peu probable un tel conflit, mais soulignent la difficulté qu’aurait l’espèce humaine à faire face à des modifications rapides du climat – sans compter les destructions et les morts causées directement par les bombes, bien-sûr.

Ecrire un commentaire