Vivre ensemble : Réduire le gaspillage

Chaque année dans le monde, le tiers des aliments produits pour la consommation humaine est perdu ou gaspillé. Bien que l’on jette quasiment autant de nourriture dans les pays en développement (630 millions de tonnes par an) que dans les pays industrialisés (670 millions), les causes de ce gâchis varient en fonction du niveau de développement des pays.

Dans les pays pauvres par exemple, l’essentiel de la nourriture est perdu avant d’arriver sur les étals des marchands, que ce soit pendant ou immédiatement après la récolte, pendant le stockage ou pendant le transport. Certains petits producteurs mettent une semaine pour aller vendre leur récolte… Ainsi, près de la moitié des produits alimentaires qui arrivent à Mumbai sont par exemple perdus ou abîmés en chemin à cause du mauvais état des routes.

Dans les pays riches, on déplore également des pertes au moment des récoltes mais ce sont surtout les mauvaises habitudes des consommateurs qui expliquent les grandes quantités d’aliments gaspillés. Habitués à la profusion, encouragés à acheter toujours plus de nourriture par des offres promotionnelles du type « 3 pour le prix de 2 », nous jetons régulièrement à la poubelle des aliments qui sont pourtant parfois encore comestibles. En Europe ou aux Etats-Unis, chaque consommateur jette ainsi en moyenne entre 95 et 115 kg de nourriture par an.

lors que 925 millions de personnes, soit près d’un humain sur sept, souffrent aujourd’hui de la faim et que les prix des denrées alimentaires ne cessent d’augmenter, réduire les pertes pourrait avoir un impact considérable sur la sécurité alimentaire mondiale. Au Nord, faire ses courses de façon réfléchie (ne pas acheter de produits frais lorsqu’on sait qu’on sera absent par exemple), cuisiner dans de justes proportions, accommoder les restes, pourrait aider à limiter le gaspillage. Au Sud, il faudrait moderniser les pratiques agricoles, améliorer le stockage des récoltes et renforcer les infrastructures de transports pour rapprocher les agriculteurs de leurs acheteurs.

Extrait du livre « Vivre ensemble 7 milliards d’humains » rédigé par la rédaction de GoodPlanet et disponible aux éditions de la Martinière. Soutenez-nous en achetant cet ouvrage.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

Jaunisse de la betterave : Tereos a retardé le démarrage de sa campagne 2020/21

Lire l'article

L’agriculture bio labellisée AB est le modèle le plus rentable et le plus performant, d’après une analyse de France Stratégie

Lire l'article