À Pâques, peindre les œufs plutôt que les poussins

Le mois dernier, l’Assemblée législative de Floride a adopté une loi visant à réautoriser teindre les animaux. Une demande de la part d’un toiletteur pour chien a amené les élus à réexaminer la loi en vigueur depuis 45 ans en Floride et dans la moitié des Etats américains. La décision a provoqué un tollé chez les groupes de défense des animaux. « Cette loi a protégé des milliers d’animaux contre la négligence et les abus, elle ne devrait pas être levé sur le caprice d’un toiletteur qui veut teindre des caniches en violet », a déclaré Don Antoine de la Fondation pour les droits des animaux de la Floride. Le New York Times rapporte qu’en cette période de Pâques, ce sont les poussins qui sont teints pour pouvoir être mieux vendu. La couleur disparaît lorsque les plumes poussent : c’est un colorant vaporisé sur les nouveau-nés ou injecté dans l’œuf pendant l’incubation. Elle serait non toxique selon les éleveurs, même si on ne connaît pas les effets sur le développement des embryons. Les groupes de défense des animaux dénoncent également la vente de ses poussins teints, devenus jouets vivantset souvent rapidement abandonnés. « La Société protectrice des animaux regorge de ces volatiles après Pâques », rappel Don Antoine. « Les gens prennent généralement un ou deux poussins de chaque couleur, mais les enfants s’en lassent assez rapidement », confie Peter Theer, éleveur de volaille à la retraite.

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article