Moins de chauves-souris, c’est plus de pesticides

Aux Etats-Unis, le syndrome du nez blanc, un virus à l’origine de la mort de plus d’un million de chauves-souris pourrait forcer les agriculteurs à utiliser davantage de pesticides. D’après une étude parue dans la revue Science, les chauves-souris permettraient en effet aux agriculteurs américains d’économiser chaque année 3,7 milliards de dollars de pesticides en se nourrissant des insectes nuisibles à leurs récoltes. « Les fermiers adorent leurs chauves-souris », explique Rachael Freeman Long, de l’Université de Californie. « Elles font vraiment du bon boulot, précise quant à lui Bob Borchard, qui possède 160 hectares de noyers en Californie avec son frère. Elles couvrent environ 80 % de nos besoins en pesticides », rapporte le site Physorg.

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article