KFC arrête l’huile de palme pour lutter contre le changement climatique

La chaîne de restauration rapide étasunienne a annoncé sa décision d’arrêter d’utiliser de l’huile de palme dans ses fritures. Elle souhaite ainsi réduire la déforestation liée à la culture du palmier à huile, peut-on lire dans The Independent.

Mark Bristow, à la tête du service qualité de KFC, explique ce choix : « le développement de l’industrie du palmier à huile a contribué à la destruction de la forêt tropicale humide, ce qui a favorisé l’accumulation de gaz à effet de serre dans l’atmosphère ».

À partir du mois prochain, KFC se propose d’utiliser de l’huile de colza dans ses filiales au Royaume-Uni et en Irlande. Pour certains aliments pour lesquels elle continuera à utiliser de l’huile de palme, elle s’assurera que celle-ci aura une provenance « certifiée durable ».

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Julien

    Titre abusif
    Titre abusif : publicité gratuite pour KFC.

    KFC n’arrête pas l’huile de palme, d’après le contenu, il arrêtent l’huile de palme pour la friture dans 2 pays du monde. À la louche c’est quoi ? 5% de leur consommation d’huile de palme ?

    Comment peux on faire de la publicité aussi mensongère pour une société qui exploite et massacre des milliers de poulets chaque jour, des indigènes (via la déforestation), des animaux sauvages (via la déforestation), et une flore millénaire qui disparaît à jamais.

    Je trouve cet article totalement abjecte et immoral.

    • ble

    Et…
    Et puis, en dehors de l’huile de palme, n’oublions pas que les KFC en France en tout cas utilisent 100% de halal : je n’y vais plus.

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article