La responsabilité des hommes dans l’émission de CO2

Les hommes participent plus que les femmes au changement climatique par leurs mauvaises habitudes alimentaires et une utilisation inefficace des transports. C’est la conclusion de deux études indépendantes. Frédéric Chomé, consultant en stratégies climatiques et développement durable, explique à Tierramerica qu’une Française provoque l’émission de 32,3 kilos de dioxyde de carbone (CO2) par jour en moyenne, tandis qu’un homme émet 39,3 kilos. Il ajoute que « bien que les méthodes de calcul soient encore approximatives, le résultat est un bon indicateur des différences de pollution environnementale dérivées de la différence de comportement entre hommes et femmes. »

La recherche sur les comportements des hommes et des femmes pour 10 activités quotidiennes, menée par la suédoise Annika Carlsson-Kanyama et la finlandaise Riita Räty, tend à fournir la même conclusion. Selon leur étude « Comparing Energy Use by Gender, Age and Income in Some European Countries », les hommes consomment plus de viande et utilisent plus fréquemment la voiture, ce qui augmente leurs émissions de CO2.

Si certaines de ces différences dans les habitudes, comme le transport, viennent du rôle que les hommes jouent dans la société, d’autres sont déterminées par le genre, comme l’alimentation. Le seul cas qui voit les femmes émettre plus de CO2 par leur activité est celui des tâches ménagères. Le cas du transport creuse le plus grand écart entre les genres, comme en Grèce où les hommes consomment 350% de plus d’énergie que les femmes, qui utilisent plus souvent les transports en communs.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Jyelka

    coquille
    Attention redac2 et redac3, une coquille est restée dans le texte au 3e paragraphe, un mot en double

    « Si certaines de ces différences dans les habitudes, comme le transport, viennent viennent du rôle que les hommes jouent dans la société »

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article