La Corée du Sud renforce sa législation sur la viande de baleine

La Corée du Sud a adopté une nouvelle loi interdisant à quiconque de vendre de la viande de baleine tant que la cause de la mort du cétacé n’a pas été établie. Désormais, toute personne qui découvrirait une baleine morte a l’obligation d’en informer les autorités coréennes pour qu’elles procèdent à un examen. Jusqu’à présent, la législation coréenne permettait à un pêcheur qui remontait une baleine morte dans ses filets ou à une personne qui découvrait une baleine échouée de revendre sa viande. Une « lacune » d’après la BBC que certains pêcheurs exploitaient afin de contourner l’interdiction de chasser la baleine imposée par le pays, conformément au moratoire adopté par la Commission baleinière internationale en 1986.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • ricard

    baleines
    laissez vivre toute nos merveilleuses baleines ! ! laissez vivre notre magnifique faune marine et autre ça suffit les conneries humaines ! ! ! stop ! ! !

Le plaidoyer de la bergère des collines Florence Robert pour un pacte de responsabilité avec le vivant dans le cadre d’un élevage non industriel

Lire l'article