Commerce illégal: une centaine de tigres tués chaque année

Selon un nouveau rapport de Traffic International et WWF, plus de 1000 tigres sauvages ont été tués ces dix dernières années pour être vendus sur le marché noir, ce qui représente une centaine chaque année, rapporte le site BBC News. « Ce chiffre alarmant reflète une infime partie de la réalité et met en évidence le fait que les tigres sont encore confrontés à de graves pressions de braconnage« , Pauline Verheij, responsable du programme sur le commerce du tigre pour Traffic International et co-auteur du rapport. Ces estimations reposent sur le nombre de peaux, dents, griffes et autres ossements saisis chaque année, dans onze des treize pays dans lesquels vivent les tigres. C’est-à-dire en Inde d’abord, suivie de la Chine, du Népal et de l’Indonésie. Le tigre est pourtant une espèce protégée inscrite sur la liste des espèces en voie d’extinction. En un siècle, le nombre de tigres a chuté de 100 000 à 3500. « Une bonne application de la loi ne résoudra pas le problème, déclare Steven Broad, directeur exécutif de Traffic. Pour sauver les tigres, une action concertée est nécessaire pour réduire la demande dans les pays d’Asie.« 

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Manso

    L’adieu au tigre ?
    Le tigre disparaît du fait d’une pression démographique directe (il est chassé de son territoire par l’expansion humaine, ses proies sont convoitées pour l’alimentation par les populations environnantes), mais aussi indirecte, de plus en plus de personnes veulent avoir (bêtement) accès à des produits issus de son corps et cela conduit au braconnage.
    Pour avoir une chance de sauver l’espèce, les 2 causes doivent être traitées simultanément. Les populations qui vivent à proximité des félins doivent se stabiliser (ainsi d’ailleurs que celle des pays qui grossissent encore).
    Dans le même temps, le braconnage doit cesser par la sanctuarisation des derniers espaces libres et les sanctions doivent évidemment être à la hauteur de l’enjeu: tuer un tigre est au moins aussi grave que de tuer un être humain !

Course contre la montre en Tasmanie pour libérer près de 200 cétacés coincés dans une baie

Lire l'article