De plus en pus de cobayes génétiquement modifiés dans les labos

Pour la première fois en 2009, plus de la moitié des animaux utilisés pour des expériences au Royaume- Uni comportaient une modification génétique. « Le nombre de procédures impliquant des animaux normaux décline légèrement », lit-on sur le site BBC News du 27 juillet. Sur les 3,6 millions d’expériences scientifiques conduites dans le pays, seules 48% impliquaient des animaux considérés comme génétiquement « normaux », révèle le Home Office (équivalent britannique du ministère de l’intérieur). L’emploi de cobayes (en majorité des souris et des rats) dotés de mutations génétiques permet d’isoler le rôle d’un gène en particulier.

Ecrire un commentaire

Jaunisse de la betterave : Tereos a retardé le démarrage de sa campagne 2020/21

Lire l'article

L’agriculture bio labellisée AB est le modèle le plus rentable et le plus performant, d’après une analyse de France Stratégie

Lire l'article