De plus en pus de cobayes génétiquement modifiés dans les labos

Pour la première fois en 2009, plus de la moitié des animaux utilisés pour des expériences au Royaume- Uni comportaient une modification génétique. « Le nombre de procédures impliquant des animaux normaux décline légèrement », lit-on sur le site BBC News du 27 juillet. Sur les 3,6 millions d’expériences scientifiques conduites dans le pays, seules 48% impliquaient des animaux considérés comme génétiquement « normaux », révèle le Home Office (équivalent britannique du ministère de l’intérieur). L’emploi de cobayes (en majorité des souris et des rats) dotés de mutations génétiques permet d’isoler le rôle d’un gène en particulier.

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article