Nestlé va réduire son empreinte sur la déforestation

Suite à une campagne menée sur Internet depuis des mois par Greenpeace, Nestlé a accepté de rendre la production de ses barres chocolatées plus respectueuses de l’environnement. L’huile de palme employée dans la composition des confiseries provient en effet en partie de cultures à l’origine de la déforestation en Indonésie et en Malaisie, rappelle The Independent du 19 mai. Le groupe agroalimentaire a signé un accord avec l’ONG Suisse Forest Trust pour établir un audit pour évaluer ses fournisseurs et Nestlé s’engage à annuler ses contrats avec ceux qui ne respectent pas l’environnement. Le directeur de Forest Trust estime que « il s’agit d’un changement dans les règles du jeu. Pour la première fois, une entreprise présente partout dans le monde affirme qu’elle ne veut pas voir ses produits associés à la déforestation et agit pour tenir sa parole ».

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article