La sécheresse permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre de la Nouvelle-Zélande

Grâce à une sécheresse qui a conduit les éleveurs à abattre une partie de leurs troupeaux, les émissions de gaz à effet de serre ont diminué en Nouvelle-Zélande. Faute de pluie, les pâturages ne suffisaient pas à alimenter tous les troupeaux, les fermiers ont donc dû réduire la taille de leurs troupeaux. « Parce que le nombre de tête est moindre que celui attendu, les émissions de gaz à effet de serre pour 2012 sont réduites de 1,8 millions de tonnes. Néanmoins, cela ne réjouit pas les éleveurs », lit-on dans le New Zealand Herald du 19 avril. Ainsi, le nombre de moutons a été réduit de 5%, celui de daims de 6%, celui de bovins est resté stable. Ce qui a permis de diminuer de 3,5% (soit 6,4 millions de tonnes équivalent CO2) les émissions de gaz à effet du secteur agricole qui sont principalement causées par les rejets de méthanes et d’azote associées à l’élevage.

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article