Des préservatifs en caoutchouc naturel

Le Brésil a mis en place un programme afin de se fournir en préservatifs fabriqués à base de caoutchouc naturel, une ressource renouvelable. Une usine a été ainsi construite dans l’état de l’Acre et doit produire plus de 100 millions de préservatifs à partir de latex provenant de la réserve Guardian du 29 mars, « ce projet bénéficie à la fois à l’environnement et à l’économie puisqu’il fournit un revenu à 550 familles tout en réduisant les motifs de déforestation ». Le prélèvement du caoutchouc ne tue pas les arbres, toutefois, cette technique coûte actuellement plus cher que celle qui utilise des produits synthétiques. Or, l’état brésilien importe 1 milliard de capotes chaque année, ce qui en fait le premier acheteur mondial, en raison de sa politique volontariste de prévention du Sida dans les milieux à risque. À titre d’exemple, des préservatifs sont inclus dans les paniers alimentaires distribués aux plus démunis.

Ecrire un commentaire

Le photographe animalier Laurent Baheux : « On n’a même pas besoin de tuer des éléphants pour les voir disparaître, il suffit de prendre leur place. »

Lire l'article