Le festin des ravageurs au Liberia

Les fermiers libériens perdent plus d’un tiers de leurs récoltes à cause des ravageurs tels que les rats et les oiseaux. L’IRIN du 15 janvier cite les estimations du ministre de l’Agriculture du Liberia qui « estime ces pertes à 52 000 tonnes de riz perdus en 2007 pour une production de 144 000 tonnes, tandis qu’en 2008 les pertes se sont élevées à 44 027 tonnes pour une récolte totale de 155 393 tonnes. » Ces pertes s’expliquent par le manque de lieux de stockage des récoltes. La FAO apprend aux fermiers à se débarrasser des ravageurs. Lorbah, un paysan qui a repris une exploitation en 2005 à la fin de la guerre qui a ravagé le pays durant 17 années, explique « J’ai ainsi appris à m’occuper des rats et des oiseaux, et désormais mes récoltes ne nourrissent plus les ravageurs ».

Ecrire un commentaire

Tony Rinaudo, l’agronome « faiseur de forêts » qui a restauré plus de 5 millions d’hectares de végétation en Afrique grâce à la régénération naturelle assistée : « une des premières choses que nous avons demandée aux gens était de croire dans la valeur des arbres »

Lire l'article