Blanchiment de bois illégal en Amazonie

Du bois issu de coupes illégales en Amazonie est blanchi pour être exporté et labellisé « éco-certifié ». C’est ce que révèle l’investigation d’un procureur brésilien rapportée dans le quotidien O Globo. Une centaine d’entreprises fictives falsifierait des documents afin d’obtenir des certifications légales, alors que les coupes proviennent de territoires indigènes ou protégés, dans l’Etat de Pará. Et au total, 3 000 entreprises du secteur du bois seraient concernées. « Le bois qui sort de Pará alimente un commerce clandestin », dénonce Bruno Soares Valente, procureur du ministère public fédéral brésilien. Premier exportateur de bois à destination des Etats-Unis, de l’Europe et de l’Asie, Pará est aussi l’Etat brésilien le plus touché par la déforestation.

Ecrire un commentaire

En Australie, les derniers cétacés échoués sur une plage en cours d'évacuation

Lire l'article