Dératiser pour réintroduire des oiseaux

Afin de devenir un sanctuaire pour des espèces d’oiseaux rares dont le kiwi, les îles de Rangitoto et de Motutapu en Nouvelle-Zélande vont être dératisées. De la mi-juin au mois d’octobre, des hélicoptères largueront du Brodifacoum, un poisson destiné aux rats, rapporte le New Zealand Herald du 3 juin. « Au cas où les oiseaux s’empoissonneraient, les substances seront nettoyées des secteurs où ils établissent leurs nids », peut-on lire dans le journal. Les îles seront interdites d’accès au public durant une semaine après chaque opération de largage. Les Amis de la Terre s’opposent à cette méthode, tandis que d’autres personnes estiment que l’île devrait plutôt être fermé un mois aux visiteurs pour limiter tout risques d’ingestion de produits toxiques.

Ecrire un commentaire

Au Pérou, le désespoir des pêcheurs artisanaux face à la marée noire suite au tsunami provoqué par l’éruption aux Tonga

Lire l'article