La menace du travailleur à bec rouge

L’arrivée des queleas ou travailleurs à bec rouge à l’ouest de la région du Cap en Afrique du Sud suscite des craintes pour les cultures. En effet, cet oiseau se déplace en bandes qui se nourrissent de graines et ravagent les cultures, dont le blé, rapporte le journal Cape Argus du 24 avril. La population de cette espèce est estimée à 1,5 milliard dans le monde. D’autres provinces d’Afrique du Sud, ainsi que plusieurs pays du continent ont, par le passé, exterminé plusieurs millions de travailleurs à bec rouge sans parvenir à réduire significativement leur nombre. Pour le moment, dans la région du Cap, on ne compte que quelques centaines de ces oiseaux. « Cependant, explique Dieter Oschadleus, coordinateur à l’unité de démographie animale à l’Université du Cape, il y a de fortes chances que ce nombre ne cesse de s’accroître et qu’ils s’attaquent aux cultures de blé. »

Ecrire un commentaire

Un rapport de l'ONU demande la réaffectation de 470 milliards de dollars de subventions agricoles qui nuisent aux prix des denrées et nous éloignent des objectifs environnementaux et sociaux

Lire l'article