Qui change le sexe des poissons du fleuve Potomac ?

Plus de 80% des achigans mâles à petite bouche pondent des œufs dans le fleuve Potomac, et aucun scientifique n’en connaît le produit responsable. Six années de recherches intensives du polluant perturbateur endocrinien potentiel, en amont comme en aval des usines de traitement des eaux usées situées le long du fleuve, se sont avérées vaines. Dans son édition du 22 avril 2009, The Washington Post rapporte que « le produit recherché peut aussi bien être d’origine pharmaceutique, agricole ou autre », selon Leopoldo Miranda-Castro, responsable du Bureau pour la pêche et la vie sauvage de la baie de Chesapeake, ajoutant que « désormais, nous tirons dans le noir ». Les chercheurs ont par contre découvert que les femelles du Potomac aussi changeaient de sexe. « Certaines produisent encore moins de vitellogénine que les mâles, qui est une protéine constitutive des œufs », indique Vicki S. Blazer, biologiste au Geological Survey, un organisme scientifique fédéral. Arguant que la population locale de cette espèce a atteint son plus haut niveau depuis 20 ans, les autorités du Maryland affirment que le problème ne semble pas affecter la viabilité de celle-ci.

Ecrire un commentaire

Jaunisse de la betterave : Tereos a retardé le démarrage de sa campagne 2020/21

Lire l'article

L’agriculture bio labellisée AB est le modèle le plus rentable et le plus performant, d’après une analyse de France Stratégie

Lire l'article