Des dizaines de lions empoisonnés par les éleveurs

Les lions du Kenya sont menacés par un nouveau facteur : un pesticide, le Furudan, déposé par les paysans sur des carcasses afin d’empoisonner les félins. Pour les éleveurs, c’est un moyen de protéger leur cheptel que l’animal attaque parfois. En cinq ans, 75 lions auraient été empoisonnés : une mortalité « stupéfiante », s’inquiète la spécialiste Laurence Frank, de l’Université de Californie, dans The Independant. « Nous appelons le gouvernement à imiter les États-Unis (où le produit est suspecté d’avoir tué 2 millions d’oiseaux) et l’Europe, à interdire l’importation, la vente, la distribution et l’usage de ce produit au Kenya », déclare Richard Leakey, paléoanthropologue kenyan et défenseur de la biodiversité du pays. L’utilisation de ce pesticide témoigne des tensions qui existent entre les communautés pastorales d’une part et l’industrie du tourisme et les défenseurs de la nature, d’autre part.

Ecrire un commentaire

Jaunisse de la betterave : Tereos a retardé le démarrage de sa campagne 2020/21

Lire l'article

L’agriculture bio labellisée AB est le modèle le plus rentable et le plus performant, d’après une analyse de France Stratégie

Lire l'article