Les réserves d’eau douce d’Asie du Sud en péril

L’approvisionnement en eau douce de 750 millions de personnes en Asie est menacé par « la surexploitation, le changement climatique et la coopération inadéquate entre pays », selon l’ONU. Il s’agit d’une des conclusions du rapport Eau douce en danger: l’Asie du Sud réalisé par l’Organisation des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) et l’Institut asiatique de technologie. (AIT) et rendu publique le 6 février. Les trois grands bassins fluviaux de la région : le Gange, l’Indus et l’Helmand, sont alimentés en eau par les glaciers de l’Himalaya. Or, la surface et le ruissellement de ces derniers diminuent à cause du réchauffement climatique. Dans le même temps, la population et la consommation d’eau continuent d’augmenter, tandis que sa qualité se dégrade.

Ecrire un commentaire

Satay végétarien: un laboratoire expérimente des plats asiatiques sans viande

Lire l'article

Le Marché de Rungis va s'étendre au nord de Paris avec nouvelles plateformes et volet agricole

Lire l'article