Un boulanger de Besançon en grève de la faim afin d’éviter l’expulsion à son apprenti

Depuis le 3 janvier 2021, Stéphane Ravacley, boulanger à Besançon, a entamé une grève de la faim. La raison ? Son apprenti, Laye Fodé Traoré, est menacé d’expulsion du territoire français maintenant qu’il a atteint la majorité, rappelle en vidéo Brut. Révolté par l’inhumanité de cette décision et la méconnaissance de l’importance de la main d’œuvre immigrée pour certains commerces, Stéphane Ravacley prévoit de ne plus s’alimenter avant le 26 janvier, date où le tribunal administratif statuera sur le recours déposé par Laye. Pour soutenir Stéphane et Laye, une pétition est disponible sur change.org. Elle a déjà obtenu plus de 200 000 signatures et le soutien de personnalités dont Omar Sy, Nicolas Hulot ou encore Marion Cotillard. Victime d’un malaise ce mardi 12 janvier, Stéphane est aujourd’hui sorti de l’hôpital et poursuit son combat pour Laye.
Mise à jour du 15 janvier 2021. Stéphane Ravacley a mis fin sa gréve de la faim puisque la situation de  Laye Fodé Traoré a été régularisée par la préfecture.

Agitu Ideo Gudeta, entrepreneuse et activiste éthiopienne assassinée en Italie

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • michel CERF

    L’affaire est réglée !

En baie de Saint-Brieuc, le bateau du chantier éolien encerclé par les pêcheurs

Lire l'article

Covid : la levée des brevets sur les vaccins mise en doute par le désaccord entre Berlin et Washington

Lire l'article