Réduire la précarité énergétique

La précarité énergétique concerne plus d’un Français sur 10. Elle recouvre des situations très différentes, mais peut se résumer aux difficultés économiques rencontrées pour accéder à l’énergie donc à l’électricité, au chauffage ou encore aux déplacements. Cette situation, corolaire de la pauvreté, se répercute sur les factures d’énergie. Ce reportage des Amis de la Terre Précarité énergétique : il faut redonner du pouvoir aux habitant.e.s ! revient sur la manière dont des locataires remontent les problèmes d’isolation ou de chauffage dans leurs logements. Même si, pour y faire face, des aides existent, elles ne sont pas toujours connues et les locataires ne peuvent pas prendre en charge la rénovation thermique.

4 commentaires

Ecrire un commentaire

  • Si nous ne prenons pas les mesures pratiques qui vont s’imposer à court terme notre précarité énergétique va augmenter avec l’affaiblissement de nos réserves naturelles en énergie non-renouvelable

    • jipebe29

    La politique de transition énergétique centrée sur les EnR intermittentes a pour conséquence mécanique de faire augmenter le prix du kWh, donc le nombre de ménages en précarité énergétique. C’est ce qui s’est passé en Allemagne.

    • Chaumien

    Sommes-nous si stupides que nous ne sachions pas pratiquer l’économie de la nature préconisée par GUNTER PAULI DANS L’économie BLEUE?

    • JEAN-MARC WIBART

    je suis équipé en enr et j’ai baissé ma consommation électrique de 60% mais j’ai su faire appel à un bon mandataire, j’ai scruté sur internet j’ai passé un bon moment à me renseigner. J’ai fait un article dans le journal local pour proposer d’en discuter avec d’autres particuliers intéressés et je n’ai jamais eu de réponses, y a t il une volonté réelle de changer ou de ne rien faire en trouvant des responsables des problèmes ailleurs?

Fessenheim: EDF "doit conserver la maîtrise de la sûreté" lors du démantèlement

Lire l'article