Rachel Carson, la biologiste qui dénonçait l’impact des pesticides il y a 60 ans

Rachel Carson a changé le rapport de l’être humain à l’environnement dès les années 1960 avec notamment son livre Le Printemps silencieux. Inquiétée par la possible disparition des oiseaux, elle y questionnait les pratiques agricoles et scientifiques de son temps dont le recours massif au DDT, un puissant pesticide. Elle a marqué le XXe iècle de son empreinte. Brut nous raconte en vidéo l’histoire de Rachel Carson, l’une des figures les plus importantes du combat écologique.

Ecrire un commentaire

L’entomologiste Henri-Pierre Aberlenc : « on peut tout ignorer des insectes, mais c'est se priver d'une composante fabuleuse du réel »

Lire l'article