Legacy, le film événement de Yann Arthus-Bertrand, retrouvez nos news et interviews exclusives sur le documentaire dont tout le monde parle

Quel avenir pour le sable ?


Tous les ans, 3 millions de  mètres cube de sable sont prélevées en France. Est-ce que cette exploitation menace le sable des plages ?  Laure, ingénieure géologue répond l’IFREMER sur le devenir du sable et des plages. Plus que l’exploitation du sable, c’est l’érosion du littoral avec le réchauffement climatique qui menace les côtes du pays.

4 commentaires

Ecrire un commentaire

  • généreuse planète

    • DESCLAUD Patrice

    Très bien cette vidéo : pédagogique, modérée, véritable alerte. Mais il faudrait distinguer les divers types de sables (siliceux, de rivière, coquillier …) et par exemple rappeler les usages (BTP, agriculture, alimentation…).
    Le sable des déserts (type Sahara par exemple) ne convient pas au béton (un des usages féroce du sable) car l’érosion éolienne a tellement arrondi et amaigri ses grains qu’ils flottent et ne se mélange pas.
    Le sable coquillier (utilisé comme intrant dans l’agriculture, ou apport calcique également dans des « recettes » d’alimentation pour le bétail) est plus rare, met 10 000 ans à se constituer (donc pas renouvelable à l’échelle humaine) et abrite jusqu’à des profondeurs de 50 m (proximité du littoral) une vaste biodiversité à protéger (cas de la Bretagne par exemple).
    Cordialement,
    Patrice

      • Venner

      Bien vu Patrice.
      On est d’accord.

    • Didier de la compta

    Stylé le chateau de sable !

Sénégal : un grand parc ornithologique fermé au public après la mort de 750 pélicans

Lire l'article