Les oiseaux victimes du stress urbain et des nuisances sonores

Régimes pauvres en protéines dus au manque d’insectes dans les villes, lampadaires qui dérèglent leur rythme naturel de sommeil, bruits… les oiseaux des villes voient leurs rythmes biologiques perturbés à cause de l’urbanisation. Ils se font donc de plus en plus rares dans les villes. Le Centre d’études biologiques de Chizé tente de mieux comprendre les conséquences des nuisances urbaines sur les différentes espèces d’oiseaux.

Le bruit est un problème de santé publique

L’ornithologue Grégoire Loïs : « il y a peu d’endroits où cela se passe bien pour les oiseaux communs des villes et des campagnes »

À Paris, des oiseaux dans la ville

Pourquoi et comment les oiseaux font-ils leurs nids ?

Ecrire un commentaire

Marin des glaces, épisode 4 : des phoques, des manchots Adélie, des pétrels géants, des hommes et des souvenirs d’explorateurs

Lire l'article