Les insuffisances des appels à la sobriété du gouvernement, selon Greenpeace

Depuis 2022, le gouvernement multiplie les appels à la sobriété et aux économies d’énergie. Des démarches qui vont dans le bon sens, mais insuffisantes selon l’ONG Greenpeace. Même si elle salue l’importance des écogestes, elle expose ses critiques à l’encontre de la démarche du gouvernement français dans cette vidéo titrée « sobriété, pénurie : La stratégie de la culpabilisation ». En effet, 25 % de la réduction de la consommation d’énergie peut venir des petits gestes réalisés par les particuliers, cependant miser uniquement dessus en ignorant le reste ne suffit pas. C’est ce qu’explique cette vidéo dans laquelle Greenpeace déplore que la sobriété ne soit comprise que sous l’angle énergétique. De plus, l’ONG note que le gouvernement mise sur les incitations, mais n’investisse pas assez efficacement dans la rénovation des bâtiments et ne recourt pas à certaines mesures déjà proposées dans le débat comme la limitation des vitesses ou l’interdiction des vols intérieurs si une liaison ferrée existe.

A lire aussi

Réduire de 10 % la consommation énergétique française grâce à la sobriété, possible et faisable, d’après négaWatt

Dix mesures d’urgence pour freiner la consommation de carburants

Arthur Grimonpont, auteur d’Algocratie : « la solution réside presque toujours dans l’action collective plutôt que dans des actions individuelles »

Ecrire un commentaire

Bonne nouvelle : les émissions d’une famille de gaz nocive pour la couche d’ozone et le climat diminuent plus vite que prévu

Lire l'article