Les dégâts causés par la hausse des températures dans le bassin méditerranéen

La Méditerranée et ses côtes font partie des territoires les plus touchés par l’augmentation des températures. Selon le directeur de recherche à l’institut méditerranéenne de Biodiversité et d’Écologie, Wolfgang Cramer, “la température moyenne annuelle du bassin a déjà augmenté de 1,4°C par rapport aux températures préindustrielles, contre 1,1°C à l’échelle mondiale.” Ce phénomène constitue une réelle menace pour la biodiversité marine et les industries locales qui en dépendent. Apprenez-en un peu plus sur ce sujet grâce à cette vidéo réalisée par Brut.
À voir aussi : La canicule ne semble pas arrêter les voitures des ministres

3 commentaires

Ecrire un commentaire

    • SCANGA

    Les populations mondiales sont concernées par le réchauffement climatique, donc elles ont toutes raisons d’interpeller les chefs d’Etats et de gouvernements afin que soient prises de sérieuses dispositions, au bénéfice bien compris de toutes et tous.

    • baudoin

    article sans argumentaire, comme les déclarations des politiques.

  • Vous avez raison les chefs d’État ne font pas grand-chose pour expliquer au régions ce qu’il faut faire pour limiter le réchauffement climatique. De leur côté les régions ont aussi une part de responsabilité étant donné qu’elles ne font pas toujours ce qui va devenir indispensable : tirer profit de leur propre environnement

    Concernant le bassin méditerranéen avec la grande bleue à proximité il n’est pourtant pas besoin d’avoir fait polytechnique pour savoir tous les bienfaits que l’on peut retirer de son inertie thermique. voir

    http://rivieres.info/patri/mer-source-energie.htm

Le plaidoyer de la bergère des collines Florence Robert pour un pacte de responsabilité avec le vivant dans le cadre d’un élevage non industriel

Lire l'article