L’écologie, une préoccupation réservée aux plus riches ?

L’écologie, un état d’âme réservé aux plus fortunés d’entre nous ? Non, selon le résultat de l’enquête participative lancée par Arte en mai 2020. Habitudes de consommation, de déplacement, impacts des problèmes environnementaux sur la santé… De nombreux domaines de la vie de tous les jours sont passés au crible. Alors que les plus précaires sont les plus impactés par les bouleversements climatiques, se sont également les moins responsables de la pollution. De plus, 81 % d’entre eux répondent par la négative à la question « l’écologie est-elle un truc de riches ? ». De quoi faire tomber certaines idées reçues sur la relation entre richesse et préoccupations environnementales.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Jean Grossmann

    Dans ce cas tout devrait être clair etant donné que dans une démocratie c’est ka lajorité qui l’emporte. Il serait temps de mettre fin à une cacophonie qui se préoare sur le orix de lnénergie.

    1 VOITURE
    ce qui assure le besoin et fait avancer une voiture c’est l’énergie mécanique
    – avec le moteur à essence à 1,4 € le litre et vu le rendement moyen d’un moteur à essence qui « sort » environ 4 kWh mécanique par litre d’essence c’est le kWh mécanique à 0,35 €
    – avec le moteur electrique au rendement amélioré qui « sort » environ 9 kWh mécanique pour 10 kWh électrique à 30 cts d’€ le kWh c’est le kWh mécanique à 30/9 = 0,33 €
    il y a équilibre nous sommes sur la bonne voie

    2 CHAUFFAGE HABITAT
    ce qui assure le confort c’est maintenant l’énergie thermique
    – avec une chaudière fioul et le litre de fioul
    à 1 € qui « sort » 10 kWh thermique c’est le kWh thermiqueique à 0,1 €
    – avec un chauffage thermodynamique échangeant sur l’air avec un COP de 3 c’est sensiblement 10 kWh thermique pour 3 kWh électrique. Soit avec un prix du kWh
    électrique à 30 cts d’€ une dépense de 90 cts d’€ kWh et un un prix du kWh thermique égal à 9 cts d’€
    il y a sensiblement équilibre et nous sommes la aussi sur la bonne voie

    Nota
    le radiateur electrique à effet joule
    qui « sort »10 kWh thermique pour 10 kWh électrique avec un prix du kWh thermique à 30 cts d’€ n’est pas dans la course,.

    On oeut espérer que l’exécutif français va comprendre les enjeux et adopter une polituque de prix qui incitent les acteurs à évokuer vers les ENR la préservation de nos écosystèmes et l’atténuation climatique

L’entomologiste Henri-Pierre Aberlenc : « on peut tout ignorer des insectes, mais c'est se priver d'une composante fabuleuse du réel »

Lire l'article