Le résumé du rapport spécial du Giec sur les océans et la cryosphère


Comprendre en moins de 4 minutes les grandes lignes du dernier rapport spécial du Giec, voilà ce que propose France24. Publié ce mercredi 25 septembre 2019, le dernier rapport des experts du climat sort alors que l’Assemblée Générale de l’ONU tente de mettre le climat au centre des préoccupations mondiales et que la jeunesse se mobilise sur le sujet. Les scientifiques alertent non seulement sur les conséquences néfastes du réchauffement sur le climat sur les océans mais aussi sur la dégradation de ces derniers ainsi que de la cryosphère (les zones glaciaires). Elles menacent la survie de l’humanité. En cause : la montée du niveau des océans, l’érosion de la biodiversité et leurs répercussions sur l’approvisionnement alimentaire.

Pour en savoir plus, lire notre entretien avec un des auteurs du rapport spécial du Giec

2 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Claude Renaud

    Il y a toujours des solutions. Surtout avec des « SI » et des « IL FAUT » Mais on ne fera jamais rien.
    Nous consommons toujours plus 100 millions de barils de pétrole PAR JOUR. Le principal « SI »
    se trouve là. SI on arrive à réduire notre consommation d’énergies fossiles, on à une petite chance
    de limiter les dégâts. Apparemment, ça n’est pas pour tout de suite.
    Par ailleurs, pourquoi parle-t-on si peu de l’Antarctique ? Est-ce qu’on nous cache quelque chose ?
    Pourquoi nous cacher que quelques glaciers de l’ouest Antarctique risquent, non pas de fondre,
    mais bel et bien de s’effondrer sur eux-mêmes, parce qu’ils sont rongés à la base par le réchauffement
    de l’océan, ce qui ferait monter le niveau de l’eau de 3 mètres. C’est une question de temps, mais c’est
    inéluctable. Dans 10 ans, dans 15 ans ? De toutes façons, bien avant la fin du siècle.
    Mais que cela reste entre nous. C’est un secret !!!

    • Pseudo Max BOURN

    Titulaire du Brevet d’invention INPI, publié la 17/12/2021 au BOPI 20/50 sous le n° FR3111335, les solutions ne peuvent venir que de de l’application de travaux des scientifiques que s’ils sont transportés, par l’objet de mon brevet.
    Il est urgent de reconnaitre de reconnaitre que seule la science, sans le génie écologique, ne peut rien pour le CLIMAT.

    Intitulé du Brevet: « Refroidir la Terre pour sauver la Biodiversité, dont l’espèce humaine, de la 6ème extinction (de masse) évaluée par les scientifiques aux alentours de 2100.

Histoires de Nature, un programme de sciences participatives original et ouvert à tous pour collecter les témoignages des changements environnementaux

Lire l'article