Le loup, une espèce nécessaire pour la bonne santé des forêts

Souvent, les loups sont perçus comme une menace. Et pourtant, ils sont nécessaires à l’équilibre des forêts, rapporte WWF France. En régulant le nombre d’herbivores, ils permettent à ces dernières de prospérer. Avec la crise climatique, nous aurons besoin de davantage de surfaces forestières, les forêts étant des puits à carbone. Cela ne pourra se faire sans le loup. Déjà, l’espèce semble faire son retour en Europe. Le continent compte près de 12 000 spécimens, et des loups sont observés dans quasiment tous les pays où ils étaient autrefois présents.

A lire aussi :

6 commentaires

Ecrire un commentaire

    • Méryl Pinque

    Il ne faut pas protéger les loups (et les animaux en général) parce qu’ils sont bons à quelque chose, mais pour eux-mêmes, en tant que personnes uniques sentientes pourvues chacune par nature de droits fondamentaux inaliénables.

    Faisons barrage au spécisme.

    • michel CERF

    Exactement Méryl , cela me rappelle une personne disant : le loup ça ne sert à rien , mais l’être humain , à quoi sert il ?

    • Ouragan

    La propagande de l’UICN n’a aucune limite.
    Avant l’arrivée des loups, la foret en France se développait de 2 arbres par secondes soit 40 000 ha par an.
    Les prairies permanentes stockent autant de CO2 que les forets reconstituées.
    « On a besoin des vaches, des moutons, des chèvres parce qu’ils mangent l’herbe. Ils permettent d’entretenir les bocages, les zones peu accessibles dans les montagnes, et ils rentrent aussi dans les rotations de cultures où il y a de l’herbe et ils préservent des incendies meurtriers pour la foret. », Mais CHUT! l’UICN préconise de fortes restrictions à l’élevage dans les zones occupées par le loup :(« Initiative pour la conservation des grands carnivores en Europe 1997)

    • Ouragan

    La population loup en Europe est estimée a 20 000 individu. Le WWF ne sait pas de quoi il parle et un média sérieux se doit de vérifier ce qu’il écrit. (voir mon précédent post sur l’utilité des loups pour les forets)

    • GALIPETTE

    La conservation de la nature déteste le genre humain

    La conservation de la nature déteste le genre humain qui doit disparaître du paysage, à l’exception des conservationnistes bien sûr, et de leurs sponsors (les géants de la Tech, les industries les plus polluantes membres du WBCSD, la finance etc…). Ils prennent pour modèle Tchernobyl, où la nature a repris ses droits plus d’une trentaine d’années après cette catastrophe majeure au nombre de morts incalculable et surtout pas vraiment calculé. Qu’importe que la zone soit irradiée pour des milliers d’années, les loups s’y portent bien et on y organise même un « éco-tourisme » qui rapporte… Voilà le Saint Graal du WWF, de l’UICN et Cie qui veulent transformer la nature en aires protégées rentabilisées (il ne faut pas déconner tout de même) par de « l’éco-tourisme »…
    Dans le droit fil de cet anti-humanisme primaire et triomphant grâce à nos gouvernants, l’autre marotte est de faire croire que la nature se débrouille très bien toute seule, sans les hommes. J’ai nommé le programme de l’UICN « Les solutions fondées sur la nature » dites SFN rédigées dans un jargon pseudo scientifique incompréhensible. Solutions qui se résument encore une fois à virer les hommes du paysage, en les « remplaçant » par des « écosystèmes » qui favoriseraient le but qu’on s’est fixé.
    Sans avoir besoin de l’UICN, on connaissait déjà le rôle des « zones humides » pour filtrer les eaux usées, un écosystème dûment rentabilisé par l’écologie conservationniste aux USA, via les « Mitigation Banks » (banques de compensation). Détestant les véritables éleveurs qui ont le culot d’occuper 30% des terres mondiales, ces mêmes conservationnistes imaginent maintenant de faire entretenir les prairies et les paysages par des bisons d’Europe, ces re-créations nazies des années 30… Exit les éleveurs et leurs troupeaux. Il n’y a pas de problème puisqu’en même temps les humains se délecteront de fausse viande, de faux lait, fausses protéines concoctées par les starts up de la Tech amie de l’UICN… Arrive maintenant le loup qui entretient les forêts, après le canular du loup qui entretient la rivière du Yellowstone au point d’avoir modifié son cours…
    A l’instar de la propagande distillée depuis la fin de la guerre pour « éduquer les masses » en vertu de la Charte de l’UICN adoptée à sa création (c’était alors l’UIPN), les conservationnistes ne se contentent pas d’être les faux nez des multinationales et de la Tech. Ils participent allégrement à l’abrutissement des populations et à l’effondrement du QI constaté dans les pays occidentaux. Les pesticides ne sont pas seuls en cause.

    • GALIPETTE

    Arrive maintenant le loup qui entretient les forêts, après le canular du loup qui entretient la rivière du Yellowstone au point d’avoir modifié son cours…((vidéo vue par des millions de défenseurs de la nature, malgré la démonstration de son contraire par des scientifiques de renom)
    A l’instar de la propagande distillée depuis la fin de la guerre pour « éduquer les masses » en vertu de la Charte de l’UICN adoptée à sa création (c’était alors l’UIPN), les conservationnistes ne se contentent pas d’être les faux nez des multinationales et de la Tech. Ils participent allégrement à l’abrutissement des populations et à l’effondrement du QI constaté dans les pays occidentaux. Les pesticides ne sont pas seuls en cause

En Californie, un séquoia se consume encore après un feu de forêt de l'été 2020

Lire l'article