La RATP souhaite dépolluer l’air dans ses stations

La qualité de l’air dans les gares parisiennes laisse quelque peu à désirer. La faute aux particules fines (PM10 et PM2,5) émises par les systèmes de freinage des trains et métros. Ainsi, dans plusieurs stations, on constate un taux de PM10 dans l’air bien au-dessus du seuil d’alerte fixé en extérieur à 80 µg/m3 . Sur les quais de la station Auber, par exemple, le taux de PM10 peut atteindre les 300 µg/m3. Afin de pallier à ce phénomène, la RATP teste un dispositif de traitement d’air développé par SUEZ. Apprenez-en un peu plus sur ce projet grâce à ce reportage réalisé par Actu Environnement.

Ecrire un commentaire

Dorothée Moisan, auteure des Plastiqueurs, enquête sur les industriels qui nous empoissonnent : « Je dénonce le discours de l’industrie du plastique qui affirme que le recyclage fonctionne »

Lire l'article

Des start-up de véhicules électriques célébrées à Wall Street face à une route semée d'embûches

Lire l'article