La pollution à retardement du plus grand feu de forêt britannique

Fin juin, une vingtaine de kilométrés carrés de forêts ont brulé au Royaume-Uni. Mais, l’incendie, l’un des plus importants du pays depuis 40 ans, a aussi détruit des tourbières. En plus de la pollution aux particules fines, les experts redoutent que les flammes n’aient aussi libéré dans l’air des résidus polluants industriels enterrés dans le sol un siècle plus tôt dont du plomb et du cadmium, rapporte le New Scientist.

Ecrire un commentaire

Plus de 200 nouvelles espèces découvertes dans la région du Mekong, selon le WWF

Lire l'article