La centrale photovoltaïque avec stockage de Giuncaggio, un premier pas vers l’autonomie énergétique de la Corse ?

C’est à Giuncaggio, en Haute-Corse, qu’une centrale photovoltaïque rattachée à un stockage de batteries lithium-ion a été installée. Ces batteries permettent de stocker l’électricité produite en journée, lorsque celle-ci est supérieure à la demande. L’électricité stockée est ensuite réinjectée dans le réseau au moment des pics de consommation. La Corse se situe en zone non interconnectée ( ZNI ). Elle doit donc produire elle-même son électricité ou l’importer d’Italie. Actu Environnement explique en vidéo tout l’intérêt des centrales photovoltaïques raccordées à un stockage de batteries lithium-ion. La généralisation de cette innovation permettrait ainsi à l’île de beauté d’atteindre l’autonomie énergétique d’ici 2050.

D’ailleurs le prix Nobel de chimie a mis à l’honneur mercredi dernier les inventeurs de la batterie au lithium-ion.

4 commentaires

Ecrire un commentaire

  • On ne peut que se féliciter de cette réalisation incorporant le stockage jour-nuit qui va dans le sens de l’indépendance énergétique de la Corse et de la préservation du magnifique patrimoine nautique que représente ses rivières
    voir
    http://www.infoenergie.eu/patri/rizza.htm

    Reste le coûteux stockage été-hiver de l’électricité par l’électrolyse de l’eau et l’hydrogène tel que cela a été proposé dans la « Solar Water Economy ». La Corse à ce sujet semble sur la bonne voie avec la centrale de Myrte près d’Ajaccio. voir

    http://www.infoenergie.eu/riv+ener/LCU_fichiers/ESR-pile.pdf

    L’intégralité du besoin corse en électricité pourrait aussi être assuré en faisant appel à la liaison Italie Sardaigne qui passe précisément par la Haute Corse et qui est curieusement une liaison en courant continu

    La course pourrait montrer à l’Hexagone
    l’exemple de ce qu’il faut faire on s’orientant plutôt vers la première solution

  • Je ne peux pas être plus modéré
    merci SVP de passer plutôt le texte suivant

    On ne peut que se féliciter de cette réalisation incorporant le stockage jour-nuit par piles qui va dans le sens de l’indépendance énergétique de la Corse et de la préservation du magnifique patrimoine nautique que représente ses rivières. voir
    http://www.infoenergie.eu/patri/rizza.htm

    Reste le coûteux stockage été-hiver de l’électricité par l’électrolyse de l’eau et l’hydrogène tel que cela a été proposé dans la « Solar Water Economy ». La Corse à ce sujet semble sur la bonne voie avec la centrale de Myrte près d’Ajaccio. voir

    http://www.infoenergie.eu/riv+ener/LCU_fichiers/ESR-pile.pdf

    L’intégralité du besoin corse en électricité pourrait aussi être assuré en faisant appel à la liaison Italie Sardaigne qui passe précisément par la Haute Corse et qui est curieusement une liaison en courant continu

    La corse pourrait montrer à l’Hexagone l’exemple de ce qu’il faut faire on s’orientant plutôt vers l’hydrogène et la première solution

    • Meryl Pinque

    Combien d’hectares de forêt a-t-on rasés pour construire cette centrale ?
    Et les projets de ce type se multiplient… En France, il est question de raser les forêts landaises dans ce but ! Ignoble.
    Comme s’il n’y avait pas assez de terrains vagues, de zones bétonnées aux abords des villes et à l’intérieur des villes.
    Energie propre, oui, mais pas au détriment de la nature et des animaux qui y vivent.

    • Eric VAN PRAAG

    C’est l’inverse de la lutte contre le changement climatique.

La part de marché des véhicules électriques a doublé en un an en Europe

Lire l'article

Un fournisseur d'électricité californien va enterrer ses câbles pour éviter les incendies

Lire l'article