Jour du Dépassement, tous les articles sur le sujet. Si tout le monde vivait comme vous, combien de planètes faudrait-il ?

Green

green rouxel

Son nom est « Green », elle est seule dans un monde qui ne lui correspond plus. Elle est une femelle orang-outan, victime de la déforestation. Ce film est un voyage émotionnel récompensé par de très nombreux prix. Le film est visible en intégralité sur le site officiel de Green.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Lisa

    black is black not green, green is dead indeed. survival………….
    green,green,the world is no anyway green !!!!!!! sad,sad,sad, when you see this video……..
    C’est fustigeant,et criant de désespoir.L’homme est un abominable con,les grands singes entre-eux ne s’autodétruisent pas de la sorte.
    L’homme à continuer ainsi va directement à sa propre perte.On aura beau avoir les technologies les plus sophistiqués rien ne pourra réparer des vies détruites et une nature aussi magnifique,de plus le système d’autorégulation de la planète va s’en trouver déséquilibré par l’empleur des dégats et le processus de démentellement naturel ira en s’emplifiant au lieu de se remettre en état de fonctionnement normal et correct pour les autres états de vie sur la planète……..
    Heureusement, ils nous restent l’espoir et le courage pour s’opposer à cette volonté destructrice et à l’acharnement immodéré de la course folle vers un développement de matérialisation sans limite. Si les espèces animales meurent peu à peu, l’homme s’éteindra aussi en inconscience. Sa science de connaissance ne lui aura pas profité de façon bonifiante.