Elle peint des fleurs à Boutcha pour faire oublier les horreurs

La ville ukrainienne de Boutcha est désormais tristement connue pour les horreurs de la guerre et les exactions qui s’y sont déroulées durant l’occupation russe au début du conflit. Les observateurs de  France 24 présentent l’initiative de la Canadienne d’origine ukrainienne Ivanka Siolkowsky. Elle a décidé d’aider les habitants de Boutcha en peignant des fleurs sur les portes et les clôtures afin de masquer les impacts de balles.

À lire, à voir aussi

Venezuela : 600 portraits pour valoriser un quartier à la réputation hyper violente

Steven Pinker : « Peu de pays se sont combattus pour des ressources comme l’eau ou le pétrole »

Les opérations de déblayage des débris de la guerre à Mossoul

Entretien avec Matthieu Ricard : « l’émerveillement donne de l’espoir »

 

Ecrire un commentaire

Pesticides : des "polluants éternels" toujours plus présents dans les fruits et légumes en Europe, dénoncent des ONG

Lire l'article