COP26 : doutes sur l’engagement du Brésil à lutter contre la déforestation

Avec une centaine de pays dont le Canada et le Congo, le Brésil signe le « Forest deal ». Cet engagement pris durant la COP26 vise à empêcher la déforestation. « Le Brésil doit faire partie de la solution et non du problème » annonce le président brésilien Jair Bolsonaro lors de la COP26 en visioconférence. Or, si cet engagement brésilien représente un tournant pour le pays qui, durant la crise du Covid, est le seul dont les émission de gaz à effet de serre ont augmenté, sa sincérité reste à démontrer. Fanny Lothaire depuis Rio de Janeiro revient sur cette « avancée théorique » pour France24. Le pays dont la forêt est surnommée le Poumon Vert de la Terre s’engage notamment à protéger les peuples indigènes et à contrôler l’origine du bétail exporté.

A lire également sur GoodPlanet mag’ :

Brésil : A Sao Paulo, les cendres d’Amazonie deviennent une fresque géante

Sécheresse historique et crise énergétique au Brésil

L’Amazonie vacille près du point de non-retour

La destruction de l’Amazonie provoquerait une « apocalypse mondiale »

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Michel Cerf

    Si la solution est le Brésil , le probléme est Bolsonaro

Marin des glaces, épisode 4 : des phoques, des manchots Adélie, des pétrels géants, des hommes et des souvenirs d’explorateurs

Lire l'article