Ce que les extinctions de masse précédentes peuvent nous apprendre

Durant les dernières 550 millions d’années, la planète a connu 5 grandes extinctions de masse du vivant. Les scientifiques estiment qu’elles ont conduit à la disparition de 50 à 90 % des espèces alors présentes. À l’heure actuelle, l’érosion de la biodiversité s’est accélérée du fait des activités humaines ce qui conduit les scientifiques à alerter sur le fait que nous vivons sans doute la sixième extinction de masse. Interviewé par National Geographic, le professeur et paléontologue à l’Université de Chicago David Jablonski pointe leur formidable rôle en matière d’évolution de la vie sur Terre. Provoquées par des éruptions volcaniques massives, des changements climatiques, ou encore la chute d’astéroïdes, les extinctions de masse ont été synonymes d’une modification des conditions de vie et des écosystèmes. Ainsi, elles laissent de la place à de nouvelles espèces pour prospérer. L’étude de ces tournants pour la vie sur Terre nous apprend que les espèces ayant survécu aux extinctions de masse précédentes sont principalement celles qui étaient réparties sur l’ensemble de la surface du globe. Deux inconnus demeurent pour l’espèce humaine : savoir quelles seront nos conditions de vie si les espèces dont nous dépendons pour notre survie disparaissent elles aussi et si le climat se réchauffe plus que prévu.

Un commentaire

Ecrire un commentaire

    • Méryl Pinque

    La seule espèce qui devrait disparaître est la responsable de cette 6e extinction de masse, à savoir NOUS.

En Californie, un séquoia se consume encore après un feu de forêt de l'été 2020

Lire l'article